Les beaux jours arrivent et avec eux, les balades avec bébé en poussette. Comme il y a du soleil, on le protège avec un lange, une fine couverture, une serviette, …… STOP nous pensions bien faire mais c’est dangereux pour le boutchou qui est dans la poussette. «Il se met à faire très chaud dans la poussette, un peu comme dans un thermos», a expliqué le docteur Svante NORGEN, pédiatre à l’hôpital pour enfants de Stockholm au journal “Svenska Dagbladet”. «La circulation de l’air est aussi très mauvaise, et c’est difficile de voir l’enfant lorsqu’il y a une couverture sur la poussette», ajoute-t-il. Afin de vérifier les propos du pédiatre, les journalistes de “Svenska Dagbladet” ont faite une petite expérience. Ils ont laissé deux poussettes à l’extérieur pendant 90 minutes, l’une recouverte avec une mince couverture et l’autre sans protection . Au terme ce cette expérience, la température dans la poussette qui n’était pas couverte a atteint 22 degrés. Pour la poussette couverte, en revanche, ce n’est pas le même résultat. Elle s’est réchauffée beaucoup plus vite. Après 30 minutes, la température sous la couverture était de 34 degrés. Une heure plus tard, elle avait atteint 37 degrés. Des chercheurs suédois estiment […]

Couvrir la poussette quand il y a du soleil : ...


90 % des jeunes utilisent les réseaux sociaux et ils sont très addictifs et selon un rapport de la Royal Society for Public Health, ils n’ont pas que des effets positifs. “Les réseaux sociaux sont devenus un endroit où on se construit, s’exprime, forme des relations, façonne son identité et où on apprend du monde autour de nous. Ils sont intrinsèquement liés à notre santé mentale”, prévient Shirley Cramer, représentante de la Royal Society for Public Health. L’ étude #StatusofMind faite par le RSPH a examiné les impacts positifs et négatifs des cinq principaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, YouTube) sur presque 1500 jeunes âges de 14 a 25 ans. Il leur a été demandé d‘évaluer, à partir de quelques mots-clés “solitude”, “dépression”, “anxiété”, “insulte”, “création de l’image extérieure” ces réseaux. Youtube s’en sort bien, il a un impact positif, il favoriserai l’empathie, le compréhension et l’esprit de communauté. Ce qui n’est pas du tout le cas pour Instagram, Snapchat, Facebook et Twitter ont des effets négatifs sur la santé mentale des jeunes. Instagram force les jeunes a se comparer à des vies idéalisées, seuls les moments choisis sont exposés à grand coup de filtres. « Instagram amène facilement les filles et les femmes […]

Instagram et Snapchat : les pires réseaux sociaux


En vogue depuis de nombreuses années, les colliers d’ambre auraient, selon une croyance répandue, la faculté de soulager les poussées dentaires douloureuses chez les bébés. Selon certains thérapeutes, l’ambre, qui est une résine de conifère fossilisée et non une pierre, émettrait naturellement des ions négatifs qui, au contact de la peau, auraient le pouvoir de réguler la circulation des énergies dans l’organisme. Lors d’une enquête portant sur la sécurité des colliers et bracelets pour jeunes enfants, la DGCCRF ( Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) avait mis en évidence dès 2011 que de nombreux produits présentaient un risque non négligeable de strangulation. Compte tenu de la persistance de ces produits sur le marché, une nouvelle enquête a été réalisée en 2015. Les contrôles ont montré la persistance des anomalies : la réglementation sur la sécurité des produits reste insuffisamment connue et appliquée par certains professionnels. Qualité du fil, résistance du fermoir, tressage des perles… Les zones à risque sont nombreuses sur ces produits. Le public visé est pourtant connu pour sa fragilité. La moindre ingestion peut provoquer un étouffement, et il n’est pas rare pour un bébé de tirer sur un collier. […]

Collier d’ambre : attention danger



Apprendre à marcher, à courir, à faire du vélo, ... rime souvent avec chutes et larmes. Mais ces petits bobos permettent aussi aux enfants de grandir et de s’épanouir. Or en tant que parents, nous nous sentons parfois coincés entre le besoin de protéger nos enfants et la nécessité de le laisser voler de ses propres ailes. Comment trouver le juste milieu ? Comment devons nous nous comporter ?

Surveillez mais laissez les enfants prendre des risques


Ils sont nés avec Internet et manipulent, dès le plus jeune âge, ordinateurs, smartphones, et autres tablettes. Le risque d'une trop grande consommation d'écrans par nos enfants ? Un médecin de PMI alerte sur ces comportements «ressemblant à des symptômes autistiques» chez les enfants trop confrontés aux écrans, en effet La Dre Anne-Lise Ducanda parle d'"enfant-écran" pour qualifier ces tout petits surexposés,

Les écrans : la tétine d’aujourd’hui





Le hand spinner ou  fidget spinner est LE jouet qui est en train d’envahir les cours de récré en France et il nous vient des USA. Il s’agit d’une sorte de petite toupie dont la structure s’articule autour d’un axe grâce à un roulement à billes que l’on tient au milieu et que l’on peut faire tourner à volonté entre ses doigts. On peut faire des figures (aussi appelé tricks), par exemple faire sauter la toupie d’une main à l’autre sans qu’elle ne s’arrête de tourner. Des tutoriels existent sur YouTube, ce qui a participé à la popularité du produit. Créé en 1997 par l’inventrice Catherine Hettinger, Elle explique alors que l’idée lui est venue au début des années 1990 lors d’un “horrible été” au cours duquel elle souffrait de myasthénie, maladie neuromusculaire chronique liée à un défaut de transmission entre le nerf et le muscle, et ne pouvait donc pas s’occuper de sa fille Sara, aujourd’hui âgé de 30 ans. “Je ne pouvais pas ramasser ses jouets ou jouer avec elle du tout, “J’ai commencé à bricoler rapidement des trucs avec des journaux et du scotch, puis d’autres choses. Ce n’était même pas un prototype, juste un semblant de quelque […]

Le phénomène hand spinner


Aujourd'hui, grâce à Facebook, j'ai découvert un super site "Parent épuisé".

Parent épuisé



Interdiction de la fessée : une mesure purement symbolique En 2015, la France a été rappelé à ,l'ordre par le Conseil de l’Europe, qui lui reprochait de ne pas avoir pris de mesures claires pour interdire la fessée et toute autre forme de châtiment corporel envers les enfants, contrairement à une grosse partie des pays voisins.

Le Conseil Constitutionnel censure la loi anti-fessée